À propos

Mission

Le Forum international pour la paix, la sécurité et la prospérité (IFPSP), une société à but non lucratif enregistrée au niveau fédéral au Canada, a été fondé en 2019 avec la mission d'apprendre de notre passé, d'éduquer et d'informer les générations futures de l'histoire de la paix dans le monde, et d'apporter un niveau de raisonnement élevé à la discussion de ce qui réalise, à l'ère numérique, une paix, une sécurité et une prospérité durables. 

L'IFPSP soutient et promeut la paix positive, les objectifs de développement durable (ODD) 13, 14, 15 relatifs au changement climatique et 16 relatifs aux institutions de justice, ainsi que les huit piliers de la paix positive développés par l'Institute for Economics & Peace (IEP).

Ce n'est qu'en défendant assidûment les huit piliers de la paix positive que la prospérité de la société peut être atteinte et durable. En explorant les valeurs fondamentales de la liberté individuelle, de la démocratie, de l'État de droit et des droits de l'homme universels à travers les huit piliers de la paix positive, les organisateurs souhaitent inspirer la prochaine génération de jeunes leaders en leur faisant comprendre l'importance des institutions qui les défendent. 

L'IFPSP et son forum, ses conférences et autres activités éducatives ont pour but de : 

  • reconnecter nos jeunes avec les valeurs et les institutions qui ont rendu nos sociétés pacifiques, sûres et prospères ;
  • faire prendre conscience à nos jeunes du prix global de la paix dans le monde en termes de conséquences humanitaires et de son effet sur le changement climatique, les migrations et les droits de l'homme.
  • explorer ce qui est nécessaire pour garantir que les jeunes aient accès aux conditions qui leur permettent d'avoir de l'espoir pour leur avenir, comme l'absence de violence sous toutes ses formes, l'accès à l'éducation et aux opportunités économiques, aux soins de santé et à la protection sociale, à des espaces civiques sûrs et abordables (en ligne et hors ligne) et à une voix significative dans leurs communautés et à tous les niveaux de gouvernement ;
  • permettre aux jeunes de comprendre les enseignements tirés des conflits armés et de la consolidation de la paix réalisés dans le passé, ainsi que les activités de consolidation de la paix menées dans le monde aujourd'hui ;
  • d'explorer le rôle qu'ont joué et que continuent de jouer les hommes et les femmes agents de la paix et ceux de la profession des armes dans l'établissement des fondements de la paix et de sa protection, et avec cette connaissance ;
    • soutenir le développement des compétences nécessaires aux jeunes pour la consolidation de la paix et le plaidoyer, telles que la résolution de conflits, la pensée critique et la résolution de problèmes ;
    • apprendre aux jeunes comment des partenariats inclusifs avec d'autres organisations peuvent être des voies d'accès à l'organisation de leur propre programme de paix et de sécurité à tous les niveaux de l'engagement communautaire et gouvernemental.

Pourquoi le forum est-il nécessaire ?

La mondialisation et l'imbrication de nos économies, les migrations massives, les guerres et la pauvreté, la montée du nationalisme, le révisionnisme instantané et le radicalisme, associés aux vents violents d'une pandémie mondiale et à la prolifération des plates-formes d'information sociale (dont beaucoup sont peu ou pas réglementées), se combinent pour créer une complexité et une interconnexion internationales jamais vues. Dans ce contexte, les démocraties sont en déclin.

Dans cet environnement complexe, les opinions et les perceptions sont souvent formées par des extraits sonores, plutôt que par une analyse humaine raisonnée et fondée sur des preuves. Les jeunes - la génération née de la technologie des communications instantanées - sont particulièrement sensibles aux informations ou aux promotions de type "fast food" et à l'exposition à la "désinformation".

Les effets de la migration massive, résultant de conflits et de situations défavorables, mettent à rude épreuve les systèmes existants pour répondre de manière adéquate et avec compassion. La réponse aux besoins humanitaires critiques et à la nécessité économique a alimenté la croissance de l'immigration dans les démocraties occidentales libérales depuis des années.  Les nouveaux citoyens issus de cultures dépourvues d'institutions démocratiques nécessitent d'énormes efforts pour soutenir leur intégration et leur adaptation aux valeurs et systèmes démocratiques. 

Face à cette réalité, il convient de se poser des questions fondamentales.

  1. Le citoyen moyen comprend-il les fondements d'une démocratie pacifique et prospère ?
  2. La plupart des citoyens du monde reconnaissent-ils les systèmes et institutions qui garantissent l'équité et l'égalité des citoyens par l'application de l'État de droit, tant au sein des nations qu'entre elles ?
  3. Comment une société pacifique protège-t-elle tous ses membres contre les injustices internes et les menaces d'agression provenant d'autres acteurs externes ?
  4. Comment les citoyens peuvent-ils assurer la sécurité de leur société tout en respectant les droits à la liberté ?

 

Engager les enfants, les jeunes et les leaders de la prochaine génération

On estime que les enfants et les jeunes du monde occidental traitent plus de six fois plus de médias que leurs grands-parents. Cependant, tous les médias consommés ne permettent pas à nos enfants et à nos jeunes de développer une vision positive d'eux-mêmes ou de la société dans laquelle ils vivent. Le maintien d'une démocratie inclusive nécessite :

  1.  une compréhension de ce qui rend possible la liberté dont ils jouissent, et ;
  2. leur croyance dans la valeur et l'équité des opportunités dont tout le monde pourra profiter et bénéficier à l'avenir.

Le programme d'études de l'IFPSP pour les premières années de l'école, de la 4e à la 6e année, propose d'explorer le concept de "paix positive" ainsi que les principes fondamentaux et les valeurs primaires sur lesquels reposent les sociétés prospères. Les valeurs de respect enracinées dans l'inclusion et la tolérance, l'équité, l'intégrité et le pardon sont aussi essentielles à la cour d'école que la situation mondiale plus large et plantent les graines d'une société libre, ouverte et inclusive, sans oppression. L'IFPSP propose que les élèves des classes moyennes soient initiés aux ODD des Nations Unies et à leur impact direct sur la paix positive. Les élèves de terminale exploreront les huit piliers de la paix positive du PEI et les outils de résilience informationnelle, de pensée critique et de résolution des conflits qui approfondissent la compréhension de la nécessité pour nos institutions démocratiques de soutenir la paix. Le programme d'études offrira un cadre pour la compréhension :

  • L'importance de l'équité et de l'inclusion dans notre système judiciaire, exempt de tout préjugé ou racisme systémique ;
  • La nature critique de notre réponse personnelle et sociétale au changement climatique ;
  • L'importance de notre fonction publique et des institutions qui assurent notre sûreté et notre sécurité ;
  • Pourquoi il est important de commémorer ceux qui ont combattu pour préserver la liberté et notre mode de vie démocratique.

Le forum hybride annuel rassemble des lycéens, des étudiants et des élèves officiers d'écoles militaires, soutenus par des universitaires, des professionnels de l'armée et de la sécurité publique, des artisans de la paix et des officiers, ainsi que des membres du public, des décideurs politiques, des chefs d'entreprise et des dirigeants communautaires, afin d'explorer les dynamiques interdépendantes des sociétés pacifiques, sûres et prospères, comment elles s'installent, qui les rend possibles et quelles conditions et actions leur permettent de persister et de se renforcer au fil du temps, même face aux agressions et aux menaces. À un niveau plus profond, les participants sont encouragés à examiner les facteurs contribuant à la violence sociétale et aux conflits intra et interétatiques résultant de la marginalisation des jeunes et des femmes, du désengagement de l'ordre politique, des inégalités sociétales dans l'accès aux ressources et de l'impact du changement climatique.

L'utilisation d'un concours international de rédaction et de vidéo pour faire participer les élèves de la 10ème à la 12ème année, leur offre une chance de participer directement à la construction de la paix. Grâce aux activités du Forum, les élèves du secondaire ont la possibilité d'interagir avec leurs pairs du monde entier, y compris des étudiants universitaires et des élèves officiers d'écoles militaires, afin d'examiner les rôles joués et les limites rencontrées par les membres de la profession des armes dans l'établissement des fondations sur lesquelles une démocratie pacifique, sûre et prospère peut prospérer.

En mai et septembre 2021, puis en janvier 2022, le concours a été diffusé dans 11 000 écoles secondaires canadiennes et dans plus d'une douzaine d'États membres de l'Union européenne grâce à un partenariat avec le Forum des écoles secondaires militaires de l'Union européenne (EUMSSF). En outre, des partenariats avec l'Institut mondial pour la paix (GPI) et l'Institut pour l'économie et la paix (IEP) offrent des possibilités de collaboration et de participation plus large des étudiants.

POURQUOI SICILE ?

La Sicile a été choisie pour accueillir le forum en personne car elle offre un contexte historique unique. La Sicile a été la première expérience d'un gouvernement militaire allié coordonné, conçu pour commencer la reconstruction par les démocraties libérales occidentales d'un État italien pacifique au cours de l'été 1943. L'emplacement annuel du forum alterne entre les villes situées le long de l'itinéraire de la 1ère division canadienne, dans son avancée à travers la Sicile, comme une commémoration symbolique des sacrifices de tous ceux qui ont combattu et sont morts pour les valeurs de paix et de liberté.

La structure du forum

Accueilli chaque année sur une plateforme virtuelle, l'IFPSP est accessible aux étudiants, aux collèges et aux citoyens en ligne du monde entier. Les 7 et 8 avril 2022, plus de 2 500 participants ont rejoint le forum hybride. L'IFPSP a accueilli 75 lycées de 36 pays et 23 collèges militaires, dont 19 ont participé au forum en personne à Agira, en Sicile.

En 2023, le Forum se tiendra à Piazza Armerina, en Sicile, sur Internet. Un programme d'une journée complète est proposé aux étudiants des universités et des collèges militaires le 26 mars. Deux événements d'une demi-journée sont proposés dans un format hybride les 27 et 28 mars de 9 h 00 à 12 h 30 HNE pour tenir compte des fuseaux horaires internationaux.

Les événements hybrides comprendront quatre panels interactifs avec des interprétations simultanées à trois voies en anglais, français et italien. Les trois premiers panels couvrent les leçons de l'histoire dans le premier panel, les initiatives actuelles de construction de la paix et les opportunités et défis futurs pour la paix. Chaque panel offre 75 minutes d'échange de connaissances et de participation du public. Chacun des trois panels était composé d'un modérateur, d'un professeur ou d'un expert en la matière, et d'un ou plusieurs étudiants d'une université ou d'un collège militaire. Un quatrième panel mettant en vedette les étudiants finalistes du concours d'essais et de vidéos du monde entier est organisé en 60 minutes afin de tenir compte des horaires de cours.

Les participants qui viennent en personne sont invités à participer à une première journée de conférences et se voient offrir la possibilité d'entreprendre une activité sur le terrain comprenant une promenade sur la Marche pour le Souvenir et la Paix. Cette marche comprend une visite du champ de bataille, un exposé sur les activités civiles de reconstruction après la guerre en 1943 et une visite d'un cimetière de tombes de guerre du Commonwealth. 

Cette expérience offre une occasion sans précédent de créer des réseaux internationaux et d'échanger des connaissances entre la prochaine génération de bâtisseurs de la paix.

ÉVÉNEMENTS PRÉ-FORUM ET RESSOURCES POUR LES ENSEIGNANTS

Les organisateurs de l'IFPSP proposent une série de plans de cours qui préparent les élèves à explorer les thèmes du concours et offrent la possibilité d'une animation de classe en personne ou en ligne. Ces ressources sont adaptées à la Journée internationale de la paix des Nations unies qui se tient le 21 septembre et intègrent les sujets proposés pour le Forum de mars.

Qui soutient l'IFPSP

Le Forum international pour la paix, la sécurité et la prospérité est fier de compter parmi ses partenaires :

  • Institut pour l'économie et la paix
  • Institut mondial pour la paix
  • Vaillance Canada
  • Réseau de télévision TLN
  • Le Bureau pour l'éducation publique en Sicile
  • Institut de la Conférence des associations de la défense (Canada)
  • L’institut militaire de Québec
  • L'IFPSP est fier d'inclure les collèges militaires de l'Académie canadienne de la défense et l'état-major de l'armée italienne et leurs académies militaires,
  • Les organisateurs sont basés à Montréal, au Canada, et en Sicile, en Italie.

 

Nos jeunes ont besoin de voir nos militaires à la table des négociations

Nos jeunes savent que nous avons une armée et doivent comprendre leur rôle limité dans l'établissement et le maintien de la paix. 

La tragédie et la stupidité de la guerre sont décrites par Paul Goodman comme ayant huit causes profondes, le gain économique ou territorial, la religion, le nationalisme, la vengeance, la guerre civile, la guerre révolutionnaire ou la guerre défensive. Dans toutes ces causes, une certaine forme d'"armée" est engagée dans l'agression ou la défense. Mais en vérité, aucun soldat ne va à la guerre. Tous les soldats sont envoyés à la guerre. Les dirigeants politiques utilisent les armées et d'autres parmi la profession des armes à la fois pour les besoins positifs de la sécurité de la société et lorsque le pouvoir est abusé, ces forces peuvent être utilisées comme des forces oppressives et destructrices. 

Au Canada, trois cent cinquante-sept mille citoyens se déploient chaque jour pour assurer la sécurité de notre société au Canada et dans les missions sanctionnées par l'ONU et l'OTAN dans le monde. Ces citoyens, comme dans le cas de la police et de nos forces armées, sont connus sous le nom de Profession des armes. La profession des armes au Canada est composée de citoyens qui se consacrent à la défense de leurs communautés et du Canada et de ses intérêts, selon les directives du gouvernement du Canada.

La profession des armes se distingue par le concept de service avant tout, l'application légale et ordonnée de la force et l'acceptation du concept de responsabilité illimitée. Ce sont eux qui courent vers le danger tandis que les civils se mettent à l'abri. Les représentants de ces professions méritent d'avoir une voix à la table des discussions sur les impératifs de la paix positive. Comme les pompiers qui sont appelés à éteindre un feu de maison, on demande à ces Canadiens de faire un travail mais on ne peut pas s'attendre à ce qu'ils soient les seuls responsables de la reconstruction de la société détruite par la guerre.

Tous les civils ont une responsabilité dans le maintien de la paix positive dans laquelle nous vivons. La création et le maintien d'une société pacifique, sûre et prospère ont un prix. La paix n'est pas accidentelle ; la justice n'est pas automatiquement assurée, et la sécurité n'est pas une garantie de justice. Dans la mesure où nos jeunes sont mieux informés des impératifs de la paix positive, ils peuvent être incités à s'engager plus directement dans la promotion et le maintien des idéaux et des institutions qui la soutiennent.